FEMME KANAK MODERNE

Publié le par NAYO

LA FEMME KANAK OCCUPE UNE PLACE IMPORTANTE

 
 ROSE MAY AUSU formation BTS économie du bâtiment


Dans notre culture, la femme occupe une place importante. Grand mère, mère, tante,soeur ont un devoir, celui de maintenir nos proches dans de bonnes conditions, subvenir aux besoins familiaux et claniques.
Dans un contexte moderne car il est vrai nous ne pouvons y échapper, la femme  doit avoir sa place.
Elles doit assumer son rôle de mère et d'épouse mais de manière plus réfléchi.
Non pas que cela n'existait pas mais avec le recul, mesdames, vous serez celles qui feront bouger les choses!!

On me dit que je suis une femme moderne, à la base je ne voyais que son coté péjoratif à savoir renier ma culture alors que non! je suis une femme moderne qui a des principes.
Je m'entretiens pour mon bien être, je ne fais que suivre le déroulement des choses.
Je poursuis mes études aussi loin que je peus, j'ai des projets d'avenirs pour mon pays mais aussi pour moi même.
J'ai eu quelques ressentiments vis à vis de propos que l'on m'a fait savoir, à savoir "la femme kanak est soumise"!
Nous ne sommes pas soumises mesdames!! nous ne mettons qu'à exécution nos principes, nos devoirs pour le bon déroulement de notre communauté.
Alors faites-vous plaisir, mesdames, faites vous belles car vous le méritez.
Mettez vous en valeur comme vous l'avez toujours fait pour l'intérêt de vos enfants, parents et amours.
Même si on ne vous l'a pas souvent dit, vous êtes le centre de toute bonne chose.
Vous êtes la volonté, le courage et l'amour sans oublié d'ajouter à cela "LA CONNAISSANCE ET LE SAVOIR", les maîtres mots de la réussite.

ROSE MAY

Publié dans Culturel

Commenter cet article

Tchalo 14/04/2015 12:45

Lorsque certains disent que "la femme kanak est soumise", je pense pur ma part que c'est un point de vu occidental. Le point de vu du moins, d'une société ou d'une civilisation dite "moderne ou évoluée". C'est une interprétation par rapport à un mode de vie qui est le leur.
La femme kanak doit s'assumer et peut s'assumer avec tous les paramètres qui peuvent exister dans la société. La modernité oui mais avec toute notre richesse et notre bagage culturels.
Merci.
Tchalo

Clodye 12/07/2008 01:19

jpeux rentrer dans le débat en tant que femme "tout court" ? Kanak ou pas, vivre, c'est évoluer, non? et répéter des habitudes,sans conscience, c'est se scléroser ...
La Coutume ne doit pas être une habitude! Chacun, en murissant, l'intègre à sa vie en l'éclairant à la lumière de sa réflexion personnelle et de ses valeurs, qui, elles, ont été transmises (ou non!), mais qui, elles aussi, doivent être revisitées par chacun au fur et à mesure des expériences ... C'est pas trop qu'il faut adapter la Coutume au monde, je dirais qu'il suffit que chacun la porte en soi, dans son évolution et murissement: elle évoluera donc, en fonction de qui on devient! Le monde moderne n'est pas un modèle, le centre, c'est chacun d'entre nous ... Corps, cœur, esprit ... C'est pas que jsois individualiste, au contraire: dans chaque communauté, tout ne repose pas sur un poteau, et peu importe si les autres piliers sont tremblotants..., chacun est responsable de ce que devient sa communauté ...
Clodye, de la communauté des humains ... merci

nayo 10/07/2008 23:37

Ben c'est vrai, je peus pas trop parler pour les femmes mais je pense que la modernité arrive partout et la kanaky n'échapera pas à ça! C'est bien de se maquiller, de bien s'habiller de sortir et étre indépendante mais il faut avoir conscience du role important que les femmes ont dans notre société. Il faut pas tomber dans le coté extréme du féminisme en france par exemple. Il faut garder ceux qu'il y a de bon dans la coutume et l'adapter au monde contemporain, merci.

momor 10/07/2008 19:21

Ca de wizzz !

meryms 10/07/2008 05:03

Je suis d'accord avec toi, moi aussi je suis une femme moderne Kanak, je me construie petit à petit mais surment. Et je ne suis pas soumis, malgré que les hommes de chez nous sont machos. Je me met en valeur, comme on dit la caravane passe et les chiens aboits.