Une lutte active est-elle envisageable en KANAKY?

Publié le par NAYO



L'indépendance, c'est l'occupation constante de tous les terrains qui concernent la Lutte Institutionnelle, la lutte social, syndical et la lutte de terrain.
Qu'on je dis terrain, je pense action concrète. Le meilleur ce serait des actions pacifique et non violente comme la désobéissance civile.
Mais pourquoi ne pas recréer les comités de lutte ou des groupes d'action sur le terrain. J'aime l'exemple des faucheurs d'OGM qui part leurs actions hors la loi ont permis justement de modifier cette loi.
Ils avaient réussi à créer une pression politique sur les élus et à lancer le débat au sein de l'opinion publique.
On regardons plus loin de chez nous mais plus près de la métropole, la corse qui a adopté une lutte armée, la pression constante que les nationalistes exercent sur le terrain en s'attaquant au symbole de l'état français oblige celle-ci à prendre en compte leurs points de vue.
Quand nos politiques rament c'est sur la route que l'on peut obtenir des avancées!

S'il y en a qui voyent ça de façon différente...

NAYO

Publié dans Politique

Commenter cet article

nayo 21/07/2008 19:07

Ceux qui est mauvais surtout c'est qu'il n'y a aucune unité entre le flnks et le parti travailliste ustke. On voit clairement dans chacune de leur manif que l'UC ne fait plus bouger grand monde, le palika s'est burocratisé. Pourquoi cherche t 'il toujours à plaire à l'etat français. Leur politique de lutte est molle sans aucune volonté. Les jeunes ne s'y retrouvent plus, la base du mouvement indépendantistes ne se sont plus concerné par les grands enjeux de la lutte kanak.
Oui au destin commun mais non au laisser faire et au laisser aller. Il faut se réveiller car on constate qu'il n'y a aucune place pour le progrès social, pour l'environement, la protection de l'emploi local...
Il faut suivre l'exemple corse sur certain point comme la pression sur le terrain tout en restant pacifique.
Il faut savoir remettre notre projet de société en question quand il est malade.
Il faut lutter,
avec un destin commun jusqu'à l'indépendance!!

KANAKY SANS CONDITIONS!!

NGAIOHNI 21/07/2008 00:41

C'est vrai qu'il faut redynamiser nos comités de luttes. Nous nous reconnaissons plus dans nos partis politiques, ils sont devenus des collaborateurs. On s'étonne qu'ils deviennent actionnaire majoritaire dans des grandes strustures , tous celà sur le dos du "dialogue social" afin d'apaiser les mentalités.
C'est pour çà que L'ustke à monter son PARTI.
Il prône pour l'action sur le terrain et et surtout pour l'action directe.

Voilà camarade. Juste pour accompagner ton idée

NAWIS ELLX KNKY