Congrès de l'UC à Néavin ce week-end

Publié le par NAYO




L’UC parle provinciales


art paru dans les nouvelles calédoniennes

Animé par « une volonté d’apaisement », le parti de Charles Pidjot dessine, dans la tribu de Néavin à Ponérihouen, son profil sur le grand tableau des élections provinciales 2009.

À « l’aube » de grandes échéances, et aujourd’hui, de copieuses séances de travail. Installée depuis hier et jusqu’à demain dimanche en congrès dans la tribu de Néavin à Ponérihouen, l’Union calédonienne n’a pas tiré d’un chapeau le nom de l’événement. « À « l’aube », le soleil se réveille, et c’est à ce moment-là que l’on puise toutes nos forces », commente Charles Pidjot, le président du mouvement. Tout un symbole. Et des forces, dans un premier temps, il va falloir en avoir tant le programme est dense. L’assistance est large en ce point de la montagne lors cette 39e édition. Des militants croisent les membres du bureau directeur, ou encore les élus des provinces, les responsables des trente-deux comités locaux, les « UC » de l’équipe d’Harold Martin... Tout bon projet se cale sur un riche bilan. Voilà pourquoi en ce vendredi, une réflexion a tout d’abord été portée sur « les activités du gouvernement et du Congrès », note Charles Pidjot, ainsi que, actualité oblige, sur « la crise monétaire et ses conséquences ».

« Le mouvement se porte très bien et l’UC veut sortir fort de ce congrès »

Trois temps forts marqueront cette rencontre sur la côte Est. Primo, la conception des programmes politiques dans la perspective des élections provinciales 2009. Des ateliers porteront sur « la citoyenneté, le foncier, le développement économique et social, le chapitre minier... », ajoute le leader de l’Union calédonienne. Secundo, sera arrêtée la stratégie. En d’autres termes, créer un bloc ou non. Si l’alliance paraît s’imposer aux indépendantistes du Sud surtout face à un camp loyaliste divisé, toutes les options sont évoquées pour le Nord et les Iles. Ces positions de l’UC seront débattues lors du congrès du FLNKS le samedi 29 novembre. Front qui se penchera alors sur un programme-cadre travaillé en amont. Les candidats de l’Union au sein des listes seront eux connus « en janvier, suite à une réunion du comité directeur ». Enfin, sera abordé ce week-end le renouvellement de la présidence du parti. Le nouveau patron sera dévoilé demain dimanche. Charles Pidjot pourrait concourir, tout comme Pascal Naouna, personnalité aux commandes l’an dernier. Avec ses « 3 500 adhérents environ, le mouvement se porte très bien », juge l’actuel responsable du parti. Et « l’UC veut sortir fort de ce congrès ».


linkVoir reportage dans le journal de rfo

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article