Tendances à la hausse, selon l’IEOM

Publié le par NAYO

La Nouvelle-Calédonie résiste bien à la crise économique mondiale et les chefs d’entreprises locaux anticipent avec optimisme le quatrième trimestre 2008, selon l’Institut d’émission de l’Outre-mer (IEOM).

 
"La consommation des ménages ainsi que les investissements restent fortement orientés à la hausse", indique l’IEOM dans son bulletin de conjoncture du 3ème trimestre. "Les statistiques d’encours de crédits ainsi qu’une enquête spécifique (...) ne montrent pas de détérioration concernant le financement de l’économie, les tendances restant fortement orientées à la hausse", constate l’Institut.

Bien que "prudents", les chefs d’entreprise prévoient une "amélioration de la conjoncture et de leur activité au quatrième trimestre 2008", et la consommation des ménages demeure au beau fixe. Le chômage, dont le niveau est faible, constitue cependant un indicateur "à suivre" tandis que le déficit commercial se creuse de manière significative, en raison de la diminution des volumes et de la valeur des exportations de nickel et de la hausse des importations.
En 2008, le déficit commercial pourrait atteindre le niveau record de 150 milliards de francs Pacifique (1,2 milliard d’euros). L’inflation progresse également de 3,3% en glissement annuel.

Portée par le dynamisme de son industrie minière, la Nouvelle-Calédonie connaît depuis plusieurs années une croissance économique de 5 à 6%. La dégringolade des cours du nickel atténue cependant cette euphorie. La Société Le Nickel, premier employeur privé, a annoncé la semaine dernière le report de certains gros investissements et le repli de sa production.

 

Art rédigé par l'équipe de RFO

Publié dans Economique

Commenter cet article