Pour le peuple Calédonien, la première règle de vie indispensable, c'est le RESPECT

Publié le par yeteii

Lettre d'anna Haocas qui souhaitait que je la publie sur kanakystyle, je m'associe complétement à sa démarche car on assiste à une montée des amalgames dans notre société qui ne pourrait étre qu'un frein au destin commun...

  Bonjour à tous,
>  
>    Depuis les évènements récents en Nouvelle-Calédonie, les opinions divergent sur l'idée de destin commun.
> Beaucoup d'histoires circulent, surtout sur le net, et tout le monde s'informe et prenne position ou pas selon les faits.
> C'est vrai, c'est vraiment horrible ce qui s'est passé, vraiment horrible. Pourquoi et comment est-ce arrivé?
>  
>    Le peuple Calédonien, est très différent des autres peuples dans le monde.
> Kanak, Wallisien, Futunien, Javanais, Caldoche, Chinois, Vietnamien....
> Depuis des générations, nous avons toujours vécu ensemble. Malgrè les divergences culturelles, nous qui croyons être différent l'un de l'autre, devennons presque, et je dirai même carrément frères, à l'école, au collège, au lycée, à l'université, au travail, à la grève, dans les associations, dans le sport, et surtout à l'extérieur du pays.
> Pourquoi ressentons-nous les mêmes choses?L'envie de se battre dans une association pour défendre une cause juste?
> Tout simplement, parce que nous sommes des humains.
>  
>    Nous sommes fait de la même façon, et nous venons de différentes régions.
> L'être humain se définit par ses actes et ses choix. Il se distingue au sein de la société par  ses faits et gestes.
> Il existe des règles de vie au sein d'une société, les lois, plus ou moins respectées par le peuple.
> L'être humain est libre d'agir vis à vis des lois. Il sait que lorsqu'il enfreint une règle, ou plusieurs, il risque d'être sanctionné, sévèrement ou pas, selon l'importance de la règle enfreinte.
>  
>    Si un individu enfreint une règle, cela n'engage que lui. Il sait parfaitement la ou les sanctions qui l'attendent.
> L'appartenance à une société, ou une communauté, se justifie par le respect de ses règles instaurées, pour tous sans exception.
> Pour le peuple Calédonien, la première règle de vie indispensable, c'est le RESPECT.
> A partir du moment, où l'individu ou le groupe d'individus ne respecte pas cette règle primordial de vie, il est automatiquement mis à l'écart par la communauté ou la société.
>  
>    Chacun de nous réagit de façons différentes sur ce qui s'est passé.
> Le but est de construire ensemble un pays, le fameux "Destin commun" à nous zot là,lol!!!
> Vous voyez, même moi Kanak, j'ai des amis wallisiens (j'en connais un trop rigolo!!ah!ah!la bande de Jules!!), Caldoches, Javanais, Vietnamiens...
> Quand des choses comme ça se passe, on ne peut rien faire... Et ça nous énerve encore plus, parce qu'on se demande pourquoi c'est arriver...Pourquoi ils ont fait ça?Toujours ce fameux mot "pourquoi"?
> Il commence à m'énever ce mot là!!lol!!
>  
>    Quand tu te mets à fond pour construire quelque chose, avec des gens qui ne sont pas comme toi, tu n'as plus cette notion de différence, car l'ensemble du groupe ressent la même chose. Et c'est beau à voir. Et c'est ce qui fait la force du peuple Calédonien.
> On a pu le voir plusieurs fois: Les danses pendant le Jubilé KAREMBEU, Les Jeux du Pacifique, Les grèves syndicales, Les manifestations d'étudiants, Les associations Calédoniennes...
>  
>    Le Peuple Calédonien (Kanak,Wallisien,Caldoche,Vietnamien,Javanais,Martiniquais...) est riche dans sa diversité culturelle.
> Si des gens parmi nous, préfèrent enfreindre les règles, alors sachez mes chers Calédoniens, qu'il existe un lieu de repos, plus connu sous le nom de l'île de l'oublie ou le camp est, qui vous permettra de mener une auto-réfléxion pendant une très longue période...Cela dépendra évidement bien de l'importance de la règle enfreinte.
>  
>    Que la lutte pour le Destin Commun continue...
>  
>    Tal tool la bande!!!Ben quoi, c'est comme ça qu'on dit chez nous, non? lol, mdr!!!
>    
>    Bon courage à tous!!!!!!!
>  

Publié dans Actualité

Commenter cet article