André Dang sous les projecteurs du pays

Publié le par yeteii



Récit autobiographie d’André Dang, écrit par Anne Pitoiset et Claudine Wéry.
La vie d’André Dang est un roman. Né en 1936, en Nouvelle-Calédonie dans la pauvreté, il est aujourd’hui la cheville ouvrière de deux usines métallurgiques de nickel de taille mondiale. Doué d’un sens inné des affaires, cet homme énigmatique a bouleversé, dans les années 1970, les mœurs coloniales de l’économie calédonienne, alors aux mains d’une poignée de familles. Sa réussite a fait des jaloux, ses amitiés ont dérangé. Proche du leader indépendantiste, Jean-Marie Tjibaou, André Dang a été contraint à l’exil, en 1984, au plus fort des affrontements entre Kanaks et Caldoches. Depuis les accords de Matignon, signés en 1988, « le Viêt » est l’homme providentiel des Kanaks. Anticolonialiste convaincu, André Dang est parvenu, en moins de deux décennies, à les hisser parmi les grands du nickel. Dans cet ouvrage, écrit à quatre mains, le lecteur découvrira un destin atypique et les facettes méconnues de la Nouvelle-Calédonie, d’hier et d’aujourd’hui.

Et également la d
iffusion du film « la promesse tenue » sur RFO-NC
Le jeudi 11 décembre à 20 heures
« La promesse tenue » est un film documentaire de 52 minutes qui retrace
l'histoire de la SMSP et, en parallèle, le parcours d'un homme qui incarne sa
réussite. Il apporte une dimension historique et humaine à l'entrée de la SMSP
dans le domaine réservé de la métallurgie. Ce film qui marque le 18eme
anniversaire de la SMSP depuis son rachat par la SOFINOR est dédié à toutes
les forces vives qui se sont mobilisées.

Son interview ici:
http://www.rfo.fr/v4_player_jt.php3?ids=8

Publié dans Actualité

Commenter cet article

yeteii 12/12/2008 12:27

Il est vrai que la Smsp doit beaucoup à cette homme d'affaire. Lafleur avait donné un cadeau empoisoné au début en vendant la Smsp plus D'1 milliard une socité au bord de la faillite.
Vivement que l'usine du nord se fasse.