Actualité

Publié le par yeteii

 

 henri lepot( nouvelles calédoniennes)

Le FLNKS appelle l’UC à plus de responsabilité
Le FLNKS n’a pas vraiment apprécié le contre-pied de l’Union calédonienne, la semaine dernière, après le congrès de Koné et avant le comité des signataires boudé par l’UC. Le porte-parole du front, Victor Tutugoro, parle même de « sabotage de la démarche unitaire ».

Porte-parole et responsable de l’animation du bureau politique du FLNKS, Victor Tutugoro n’est pas content du tout. « Je ne puis laisser dire un certain nombre de choses à l’encontre du FLNKS, proteste-t-il. Personne n’a rien compris à ce qu’a voulu faire Charly Pidjot, mais je qualifie cela de sabotage par rapport à la démarche unitaire, et je me demande au profit de qui ? »
Le congrès du FLNKS, fin novembre à Koné, rappelle Victor Tutugoro, avait pour tâche « de fortifier le chantier de la cohésion interne, de préciser les conditions de sa mise en œuvre et la stratégie pour continuer à porter l’accord de Nouméa. Les dispositions devant permettre la décolonisation effective ont été largement abordées, comme les transferts de compétence, les signes identitaires, etc. Laisser croire que cette journée n’a produit que de la parlotte et que rien de tangible n’en est sorti est tout simplement manquer de respect aux militants qui se sont déplacés pour débattre, et manquer aussi de respect aux militants de la région qui se sont organisés pour accueillir ce congrès. »

Une manière de jeter le discrédit sur les instances et les décisions prises.

Manque de respect d’autant plus flagrant, ajoute le porte-parole du FLNKS, que le président de l’UC qui porte de tels jugements négatifs s’est lui-même très peu, voire pas du tout, impliqué dans les débats.
Inacceptables également, note Victor Tutugoro, les accusations de « grand-messe dite d’avance » portées par Charles Pidjot à l’égard du comité des signataires. Car la rencontre parisienne, souligne le porte-parole du FLNKS, a « permis de valider politiquement, par les signataires, y compris au plus haut niveau de l’État, tout le travail des transferts et de tracer des perspectives politiques pour le pays. » Parler de grand-messe est « encore une manière de jeter le discrédit sur les instances et les décisions prises. Jusque-là, c’était plutôt le Rassemblement-UMP qui se livrait à ce genre d’exercice, particulier à ceux qui ne sont pas dans l’exécution et la mise en œuvre des dossiers. » Manière de dire que, sur les transferts, peu d’élus UC ont effectivement travaillé.
« La démarche entreprise pour une cohésion renforcée du FLNKS est bien mise à mal avec cette volte-face annoncée par le président de l’UC, conclut Victor Tutugoro. Quelle crédibilité donner à nos décisions lorsque nous agissons de la sorte ? Quelles seront les conséquences auprès de nos militants, auprès de la population ? »
« Les conflits locaux se sont invités au congrès de Koné, certes, admet le porte-parole du bureau politique. Mais peut-on subordonner l’intérêt général du pays à une histoire de deux camions, à des enjeux purement locaux ? Je dis non ; il faut faire preuve de maturité et j’invite le président de l’UC à faire preuve de plus de responsabilité. »
Voici qui devrait nourrir le débat, si ce n’est la querelle, aujourd’hui au comité directeur extraordinaire de l’Union calédonienne.




RIONS UN PEU...


Le père noel dans un sexe shop


Rions un peu...petit papa noel
Dis papa,qu'est-ce que c'est une fiancée ?
- Une fiancée ? C'est comme si je t'achetais une bicyclette à Noël et que tu n'ais pas le droit de t'en servir avant les grandes vacances !
- AH ! C'est ça une fiancée... Mais je pourrais quand même jouer avec la sonnette ?


Toto dit à la maîtresse:
- Mam'zel, saviez-vous que les boules de noel ont du poil?
- Ben non, voyons! Y a pas de poil après les boules de noel!
Et Toto de répondre:
-Hé! noel! Montre tes boules à la maîtresse...


Une prostituée demande à une autre :
- Qu'est-ce que t'as demandé au père-noël ?
- Ben comme pour tout le monde... 300 euros !


Un garçon demande à sa mère :
- Maman, qui est mon père ?
- Le Père Noël, répond la mère, hargneuse.
- Comment ça, s'étonne le gamin.
- Comment ça ? Il est venu la nuit, il m'a fait un cadeau, et on ne l'a plus jamais revu !


Que faut il faire à un bucheron qui s'évanouit?
réponse du Buche à buche


Publié dans Actualité

Commenter cet article