Interview de Papié Mezieres

Publié le par NAYO




Papié mezieres, 22ans vennu en France
pour acquerir des compétences dans la santé
 


-Qu'est ce qui t'as poussé à partir en France?

P.M: Ce qui m'a poussé c'est l'envie de passer la formation d'éducateur spécialisé qui n'existe pas au pays.
Si on veut demander l'indépendance, il faut partir se former en métropole ou ailleurs.
Cela revient à l'idée d'émancipation dans l'accord de Nouméa.


-Qu'est ce que tu entends par "émancipation"?

P.M: C'est de trouver un système pour évoluer dans le pays. Le fait de partir pour aller se former c'est bénéfique parce que t'es face à une socièté ou tu dois te débrouiller.
A Noumea il ya l'asistanat de la famille, tu retombes toujours sur tes pieds. Si il y a pas de travail il y a le champ.


-Qu'est ce qui est le plus dure dans le faite de partir?

P.M: C'est au niveau familliale, le faite de laisser ses proches. La famille c'est un soutien spychologique et matériel. Alors qu'ici tu es toute seule, tu es obligé de te débrouiller.
A Nouméa tu connais toutes les structures, c'est plus facile de trouver des informations.
Par  contre au niveau des transports en comun c'est mieux organiser que chez nous, les horaires sont respectés, c'est bien indiqués par les panneaux.


-Comment ça s'est passé pour la préparation de ton départ?

P.M: Cela c'est bien passé, j'ai fait tous mes papiers, des papiers administratifs surtout.
J'ai fait des ventes de nems, de bougnas, de brochettes et j'ai fait un bingo aussi.
Cela m'a permis de récolter beaucoup d'argent pour preparer mon départ.


-Quel est ta réaction par rapport à l'actualité au pays, à savoir l'emploi local?

P.M: Je ne suis pas raciste mais quand on regarde l'enseignement tous les profs sont métropolitains. Les rares kanaks sont des profs de langues. Ce n'est pas normal! 
Il faudrait plus de néo-calédoniens à occuper ces postes.
Dernièrement il y a l'exemple de TDF, entreprise qui ne respecte pas l'accord de Noumea.
TDF viens sur le territoire pour prendre un max d'argent en sachant que la plupart de ses salariés sont métropolitains.


-Quel est ton message pour les jeunes en Kanaky qui voudraient partir  se former comme toi?

P.M: Si ils sont motiver il faut partir se former, ça ne peut étre que bénéfique pour eux.
Qu'ils étudient bien à l'école et qu'ils aillent jusqu"au bout de leurs objectifs.


-Et toi finalement est-tu pour l'indépendance?

P.M: Oui pour que l'on ait un pouvoir décisionel complétement indépendant et souverain chez nous.


-Merci  Papié et bonne continuation

P.M: Merci à vous

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

momor 18/09/2008 21:21

bon courage Papié !