Xstrata donne la priorité au projet de Koniambo

Publié le par NAYO

article paru sur RFO nouvelle calédonie
Le géant minier suisse Xstrata a affirmé lundi à Nouméa que le projet d’usine métallurgique de nickel Koniambo, en Nouvelle-Calédonie, était une priorité et que son calendrier serait respecté malgré la crise mondiale.

 

 linkreportage Rfo sur Dominique Dionne

   
 

 

 

   

"Rien n’est changé dans l’engagement d’Xstrata au sein de ce projet, en dépit des turbulences de l’économie mondiale", a déclaré Dominique Dionne, vice-présidente de Xstrata Nickel, en charge des affaires corporatives. Mme Dionne a précisé qu’un milliard de dollars US avait déjà été dépensé dans ce projet et qu’il n’était pas question de "revenir en arrière".

 

4,1 milliards de dollars l’unité
Situé dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, ce chantier porte sur la construction d’une usine métallurgique de nickel de 60.000 tonnes à partir du richissime massif du Koniambo. L’unité, d’un coût de 4,1 milliards de dollars, doit entrée en production en 2011. "Nous sommes focalisés sur la livraison de ce projet sans dépassement de coût", a souligné Dominique Dionne, précisant que certains contrats allaient être renégociés, compte tenu de la baisse des prix des matières premières.

Xstrata détient 49% de Koniambo, les 51% restant sont aux mains de la Société Minière du Sud Pacifique (SMSP), qui appartient aux indépendantistes kanak de la province nord. En raison de la crise du système bancaire, la SMSP a des difficultés pour apporter sa quote-part au financement, mais Xstrata s’est engagé à combler, en cas de défaillance de son partenaire.

 

Dégringolade des cours
"Xstrata s’est engagé à tout payer. Notre groupe a une ligne de crédit de 5 milliards de dollars avec les banques, ce qui nous rend robuste. Nous n’aurons pas besoin d’aller sur les marchés chercher de l’argent", a indiqué Mme Dionne.

Malgré la dégringolade des cours du nickel, Xstrata Nickel s’est dit "fermement confiant" sur la valeur de ce métal à long terme, pariant sur un rebond en 2010. Avec la crise mondiale, Xstrata, groupe minier diversifié, quatrième producteur de nickel, a fermé plusieurs mines et ralenti certains investissements, se voulant "prudent" face à la conjoncture.

 

autre référence:

http://www.daily-bourse.fr/news.php?news=AFP081201072800.vo30fbdf

Publié dans Economique

Commenter cet article

yoan 02/12/2008 12:54

j'espère que le vieux Dang va trouver les financements auprès des banques asiatiques pour que la Smsp puisse assure la hauteur de son financement prévue à 51%.